Initiation du traitement

Les recommandations françaises et internationales préconisent aujourd’hui d’instaurer un traitement antirétroviral (ARV) chez toutes les personnes infectées par le VIH, indépendamment du nombre de CD4+, afin de réduire le risque de progression de la maladie et de prévenir la transmission du virus.6,7,10,11,12 Ces recommandations s’appuient sur les résultats de 2 essais contrôlés randomisés ayant analysé le délai optimal pour l’instauration des ARV: les études START13 et TEMPRANO.14