Stratégies thérapeutiques en initiation de traitement

Il y a plusieurs années, l’initiation du traitement antirétroviral (ARV) était habituellement différée jusqu’à ce que le taux de CD4+ passe en dessous de 350 cellules/mm3 ou qu’une maladie associée au VIH survienne.13 Aujourd’hui, il est recommandé d'instaurer un traitement ARV chez toute personne vivant avec le VIH, quel que soit le nombre de lymphocytes CD4, y compris s'il est > 500/mm3. 7